Citations échiquéennes

Des Echecs, on ne peut en vivre, mais on peut en mourir. Savielly Tartacover.

Les échecs sont aussi mystérieux que les femmes. Cecil Purdy.

Cette fois, je suis vraiment très, très mat. Savielly Tartacover sur son lit de mort.

Il est trop triste de savoir que la vie ressemble à un jeu d'échecs, où une seule fausse démarche peut nous obliger à renoncer à la partie, avec cette aggravation que dans la vie nous ne pouvons même pas compter sur une partie de revanche. Sigmund Freud.
 

Les échecs aliènent les maîtres, tourmentent leur esprit de telle façon que la liberté intérieure des plus forts doit en souffrir. Einstein.

On n’a jamais que l’âge auquel on a commence à jouer aux échecs car après on cesse de vieillir. Capablanca 

Le jeu d'Echecs est un lac, dans lequel peut se baigner un moucheron et se noyer un éléphant. Proverbe indien.

La menace vaut mieux que l'exécution. Aaron Nimzovitch.

Le jeu d'échecs fait naître et fortifie en nous plusieurs qualités précieuses dans le cours de l'existence, telles que la prévoyance, la circonspection, la prudence, et la persévérance. Benjamin Franklin

La vie est comme un jeu d'échecs : nous esquissons un plan, mais celui-ci est tributaire de ce que daignent faire l'adversaire aux échecs et le destin dans la vie. Arthur Schopenhauer.

Comme dans la vie, le meilleur coup aux échecs est toujours celui qui a été fait. Savielli Tartacower.

 

Le pion est l'âme des échecs. Philidor.

Les échecs, c'est l'art d'analyser. Mikhail Botwinnik.

Les échecs, c'est l'imagination. David Bronstein.

Les échecs, c'est la pierre de touche de l'intelligence. Goethe.

Les échecs c'est comme le langage, on ne sait pas plus ce que l'on joue que ce que l'on dit. T. Berthier

Les échecs, c'est la lutte contre l'erreur. Johannes Zukertort.

Les échecs, c'est moi. Salvator Dali.

L'homme est une créature frivole, spécieuse, qui, à l'instar du joueur d'Echecs, s'intéresse plus à la réalisation d'un but qu'au but lui-même. Dostoïevsky.

Les échecs, c'est trop difficile que pour être un jeu, et pas assez sérieux que pour être une science ou un art. Napoléon Ier.

Les échecs, c'est un art. Gary Kasparov.

Les échecs, c'est un combat. Emmanuel Lasker.

Les échecs ... une merveileuse maîtresse. Bent Larsen.

Les échecs est le plus beau et le plus raisonnable des jeux. Mme de Sévigné.

J'ai épousé Nadejda Kroupskaïa, seule capable de comprendre Marx et de jouer aux échecs. Lénine.

Les échecs, c'est ma vie, mais ma vie ce n'est pas seulement les échecs. Anatoly Karpov.

Les erreurs sont là pour être commises. Savielli Tartacower.

Aucun coup ne doit être joué sans but. Pedro Damiano.

Pauvres hommes ! Comme vous ressemblez dans toutes vos entreprises au joueur d'Echecs qui "aurait pu gagner la partie". Savielli Tartacower.

La tactique, c'est ce que vous faites quand il y a quelque chose à faire; la stratégie, c'est ce que vous faites quand il n'y a rien à faire. Savielli Tartacower.

Un joueur d'échecs, c'est comme de la peinture: s'il n'est pas brillant il est mat!   

Ce ne sont pas tant les règles que leurs exceptions qui sont importantes. Kasparov.

Après la partie, le Roi et le Pion retournent dans la boîte.

Aux Echecs, on apprécie plus les combinaisons intéressantes que la victoire elle-même. Léon Tolstoï.

La personnalité se retrouve dans le style de jeu. Amous de Rivière (1860).

Un conflit aigu et logique, qui se résout de façon explosive, voilà l'essence des Echecs. Vainstein.

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun. R. Teichmann

Les Echecs mettent en conflit, non pas deux intelligences, mais deux volontés. Lasker.

La victoire dans une partie d'Echecs appartient la plupart du temps à celui qui voit un peu plus loin que l'adversaire. Lasker.

La vie et les Echecs sont tous les deux une lutte constante. Lasker.

Les erreurs sont comme les malheurs, elles n'arrivent jamais seules. Siegbert Tarrasch (1862-1934).

J'ai toujours senti une vague pitié pour l'homme qui ne connaît rien aux échecs, tout comme j'en aurais pour un homme ignorant de l'amour. Les Echecs, comme la musique ou comme l'amour, ont le pouvoir de rendre heureux. Siegbert Tarrasch.

Je me trompe, donc je suis. Savielly Tartacover.

On peut en tirer plus d'utilité d'une partie perdue que de cent parties gagnées. Capablanca.

Les Echecs. Le seul d'entre tous les jeux qui échappe à la tyrannie du hasard. Stéphane Zweig.

Aimer les Echecs, c'est aimer le combat, la lutte, le jeu et la loyauté. Jacques Verges.

Nous étions comme deux fous de couleur opposée. Boris Spassky commentant son divorce.

Le moment que je préfère le plus dans une rencontre, c'est celui où je sens que la personnalité de l'adversaire se brise. Robert Fischer.

Il y a plus d'aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde. Mac Mahon ou Pierre Mac Orlan ?

 La solitude du joueur d'Echecs à l'approche du mat est semblable à celle du condamné. Francis Spiner.

Une partie d'Echecs est une danse de mort où les pièces virevoltent sur les cases. Francis Spiner.

Nous sommes les pions de la mystérieuse partie d'Echecs jouée par Dieu. Il nous déplace, nous arrête, nous pousse encore, puis nous lance un à un dans la boîte du Néant. Epitaphe sur la tombe de David Janowsky (1868-1927).


Roi des jeux et jeu des rois, les échecs portent en eux un sentiment d'infini. Ils donnent à celui qui s'est efforcé d'en approfondir les arcanes l'impression de n'être pas à la mesure de l'homme; en fait, ils constituent un résumé de l'univers, un microcosme, et figurent cette grande échelle qui, dans les plans de la lumière descend jusqu'à la matière, qui des abîmes insondables remonte jusqu'en l'infini de Dieu. Pyrame.

Une platitude souvent récitée à propos des Echecs est qu'une des choses les plus difficiles à réaliser est de gagner une position gagnante. Cela ne manque pas de sens mais, pour ma part, j'ai toujours trouvé plus difficile de gagner une position perdante. Tim Krabbe.

Le jeu d'Echecs est un jeu dans son essence, un art dans sa forme, une science dans son exécution. Von der Lasa.

Il vaut toujours mieux jouer un plan faux de façon logique que de n'avoir pas de plan du tout. Victor Kortchnoï.

Les réformistes prétendent que les progrès de la théorie conduiront à la disparition des échecs, et qu’il faut, pour leur rendre vie, en remanier les règles. En réalité, qu’exprime cette affirmation? Le mépris de l’intuition, de l’imagination et de tous les autres éléments qui font des échecs un art. Alexander Alekhine.

Le jeu d'échecs est comme rejeté hors du temps. Antoine de Saint-Exupéry.

J'ai vu le vaincu d'Echecs jouer des années durant dans l'espoir de la fête de la victoire. Car tu es plus riche de ce qu'elle existe si même elle n'est point pour toi. Ainsi de la perle du fond des mers. Antoine de Saint-Exupéry.

Le Roi fragile, le Fou oblique, la Reine acharnée, la Tour directe, le pion malin, ne savent pas que la main désignée du joueur gouverne leur destin. Mais ... le joueur est aussi prisonnier. Dieu fait se mouvoir le joueur et celui-ci la pièce. Borgès.

On devient grand le jour où on commence à battre papa aux échecs. On devient adulte le jour où on le laisse gagner !

Assurément je connaissais par expérience le mystérieux attrait de ce "jeu royal", le seul entre tous les jeux inventés par les hommes qui échappe souverainement à la tyrannie du hasard, le seul où l'on ne doive sa victoire qu'à son intelligence ou plutôt à une certaine forme d'intelligence. Mais n'est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d'appeler les échecs un jeu ? N'est-ce pas une science, un art ou quelque chose qui, comme le cercueil de Mahomet entre ciel et terre, est suspendu entre l'un et l'autre, et qui réunit un nombre incroyable de contraires ? [...] C'est une pensée qui ne mène à rien, une mathématique qui n'établit rien, un art qui ne laisse pas d'oeuvre, une architecture sans matière; et il l'a prouvé néanmoins qu'il était plus durable, à sa manière, que les livres ou que tout autre monument, ce jeu unique qui appartient à tous les peuples et à tous les temps, et dont personne ne sait quel dieu en fit don à la terre pour tuer l'ennui, pour aiguiser l'esprit et stimuler l'âme. Où commence-t-il, où finit-il ? Stefan Zweig

Shah mat. Le roi est mort. Cri de fierté d'un joueur venant de terrasser son adversaire, courtoisement, sans effusion de sang.

Boris, comme beaucoup de Russes, avait la passion des échecs. Il disait que les règles en étaient les mêmes que celles de l'amour et de la guerre, et que si vous pouviez gagner à l'un, vous pouviez gagner aux autres. Mais il disait aussi que si vous aviez un échiquier, cela ne vous faisait plus rien d'avoir faim, ce qui n'était sûrement pas vrai dans mon cas. George Orwell. 

Le pion, dans sa simplicité, marche droit devant lui, mais lorsqu'il prend, il le fait obliquement? Ainsi l'homme, tant qu'il reste pauvre, marche dans la droiture et vit honnêtement, mais lorsqu'il recherche les honneurs, il flatte, se parjure et, par les voies obliques, cherche une position supérieure sur l'échiquier du monde. Jean de Galles.

N'avez-vous jamais remarqué comment le joueur d'échecs retient longuement dans sa main la figurine qu'il a retirée de l'échiquier, considérant la case où il la reposera hors de portée de l'ennemi ? Faites ainsi avec votre coeur, et gardez-vous de la placer dans un lieu de malheur. Maurice de Reval.

Les échecs sont utiles à l'exercice de la faculté de penser et à celle de l'imagination. Car nous devons posséder une méthode élaborée pour atteindre des buts partout où nous devons conduire notre raison. Leibnitz.

 

Les échecs sont un jeu par leur forme, un art par leur essence et une science par sa difficulté d'acquisition. Ils peuvent vous procurer autant de plaisir qu'un bon livre ou une belle musique, mais vous n'aurez une réelle joie que si vous arrivez à bien jouer. Tigran Petrosian (1929-1984)

Je crois qu'il existe des manières très spécifiques de jouer efficacement contre une machine. Evidemment, nous n'avons aucune chance en technique pure, parce que l'ordinateur calcule de manière parfaite. Mais lorsque nous faisons appel à notre cerveau, en utilisant l'intuition et la compréhension, alors nous restons beaucoup plus forts. Anatoli Karpov.

Il arrive souvent que l'amateur se demande combien de coups d'avance un grand maître calcule habituellement. A cette question, le grand Richard Réti répondait : "Un seul.".

Ne tendez aucun piège pour le plaisir ! Ne jouez rien dans l'espoir que l'adversaire réagisse de façon stupide ! Prenez toujours pour acquis que l'adversaire va trouver le meilleur coup ! Ne jouez jamais de coup dans l'espoir que l'adversaire ne voie pas la menace ! Chacun de vos coups doit améliorer la position d'une façon ou d'une autre.

Lorsque vous vous retrouvez devant une position atroce, ne tendez pas un ultime piège dérisoire avec l'intention d'abandonner si l'adversaire le déjoue ! Faites-vous plutôt un devoir de résister comme si votre vie en dépendait. Jouez le coup qui vous déplairait au centuple si vous étiez dans la peau de votre tortionnaire !

Les cavaliers se révèlent fort utiles dans les positions fermées. D'habitude, les fous sont un peu plus forts que les cavaliers dans les positions ouvertes. Qu'on le veuille ou non, il restera toujours des exceptions !

Une confiance aveugle en des principes élevés au niveau de dogmes freine la croissance personnelle, aux échecs comme dans tout autre domaine.

Même si gagner du matériel vous excite, n'acceptez aucun sacrifice qui fasse cadeau de votre initiative à l'ennemi.

Après avoir gagné du matériel, modérez vos ardeurs. Pensez plutôt à tout protéger, à renforcer vos points faibles, à coordonner à nouveau vos pièces. Ensuite seulement, vous déclencherez l'assaut final.

Toutes les manoeuvres exécutées sur une colonne ouverte ont pour but ultime l'intrusion définitive sur la septième ou la huitième rangée, en plein coeur de la position ennemie. Nimzovich.

Avant la finale, les dieux ont créé le milieu de partie. Tarrasch.

A la cour, il faut hasarder quelquefois et jouer de caprice ! Et après toutes ces rêveries et mesures, on est échec, quelquefois mat. La Bruyère.

Vous savez, O'Kelly, lorsque j'arriverai de l'autre côté, j'aurai un grand avantage sur Lasker et Capablanca. En effet, j'arriverai avec les dernières trouvailles théoriques. Ossip Bernstein.

Des idées, des idées, j'en ai cent, j'en ai mille. Des bonnes, des mauvaises, applicables, irréalisables... Il suffit de faire le tri ! Roos.

Même un GMI sait rarement calculer sur plus de CINQ coups une attaque à sacrifice. Spielman.

Fischer est le meilleur joueur du monde et Karpov n'est qu'un joueur de bistrot. Kasparov, âgé de 16 ans.

Ce jeu si isolé, si protégé par des règles arbitraires, baroques même, à l'expérience courante. Julien Gracq, Un beau ténébreux.

Ces figures étranges du grand jeu, figures de notre donne, émouvantes, terribles, ce sont les figures sur lesquelles notre destin a été distribué. Julien Gracq.

Echiquier : carré parfait, comme la Jérusalem nouvelle décrite par l'auteur de l'Apocalypse, huit cases sur huit, exaltation du chiffre 4, symbole du cosmos aux quatre horizons... où le noir et le blanc, l'ombre et la lumière, le mal et le bien s'entremêlent et se conjuguent. Robert Couffignal, Le Gambit du poète.

Vous m'avez demandé de vous exposer quel est le fondement de la prière. Je ne fais que préparer les pièces du jeu sur la table... Nous sera-t-il permis d'en adopter les règles et si nous les appliquons scrupuleusement nous ne tarderons pas à faire mat le Roi divin ! Il ne pourra échapper à nos mains. Sainte Thérèse d'Avila, Chemin de perfection.

Il s'avisa de me proposer d'apprendre les échecs qu'il jouait un peu... me voilà forcené des échecs. J'achète un échiquier, je m'enferme dans ma chambre, j'y passe des jours et des nuits à vouloir apprendre par coeur toutes les parties. Jean-Jacques Rousseau, Confessions.

L'ordinateur a tué l'originalité. Il n'y a plus guère d'aventures sur l'échiquier. Jacob Murray.

Un footballeur joue avec ses pieds, parfois avec sa tête. Un joueur d'échecs ne joue qu'avec sa tête. Et quand il ne joue plus, il meurt. Jacob Murray.

Il (Jacob Murray)  ne joue pas pour le bon coup, mais pour le meilleur. Eloi Rolange.

Il n'y a plus de joueurs du niveau de Jacob Murray dont la seule quête est le beau jeu, le plaisir de voir les pièces construire quelque chose.. Sur 10 idées à la minute, 9 seront sans intérêt, la dernière s'avèrera géniale. Bauer.

Conseil pour les Finales : "The King is a strong piece. Use it." Reuben Fine (Grandmaster and Psychoanalyst 1914 - 1993).

Donnez-moi un Cavalier en 6ème et je gagnerais tous mes parties. Steinitz.

It is not a move, even the best move, that you must seek, but a realisable plan. Eugene A. Znosko-Borovsky.

Il vaut mieux jouer un plan faux de façon logique, que de n'avoir pas de plan du tout. Viktor Kortchnoï.

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun. Rudolf Teichmann.

Aidez vos pièces, elles vous aideront. Paul Morphy.

La victoire est brillante, mais l'échec est mat. Coluche.

Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens. Mikhail Tal.

Les Echecs ont trois composantes : le temps, l'espace et le matériel en dernier. Mikhail Tal.

I have never had the satisfaction of beating a completely healthy opponent. Amos Burn.

Pour me battre, il faut me battre trois fois : une fois dans l'ouverture, une fois dans le milieu de jeu, et une fois en finale. Alekhine.

Possibly, over the course of time, the brain capacity of homo sapiens will have made such great progress, that complications as contained in this game can be fathomed instantly with a shrug and a smile. Then, not only will the game of chess have ceased to exist, but also will the remembrance of frequently missed objectives elicit pity, as a reaction to the shortcomings of a lower organized form of life. Lodewijk Prins.

The acquisition of even a mildly reasonable judgment about a chessgame or position is an extraordinarily lengthy process of reasoning, searching, examining, comparing, rejecting, correcting, evaluating and criticising. Not a single investigator who respects himself can be at peace in the knowledge that a blatant refutation is possible of 80 percent of his notes, even if those notes tend to be invariably accepted without criticism, and even if no attention is paid at all to the laboriously acquired correctness of an analysis. In short: analyse as well as you can, or do not analyse at all; the writing down of statements that cannot be sustained by proof, is something that only the very few can permit themselves. Lodewijk Prins.

Chess ... trivial mathematics at best. British mathematician G.H. Hardy (1877-1947).  

Capablanca had that art which hides art to an overwhelming degree. H. Golombek (A History of Chess (1976), page 187.)

The chess player who has lost his game-who will describe him? I have seen him unable to move. The public was long gone, the lights were out, and still he sat rigidly in his chair staring at the emptied board, because he had overlooked Bg2. A case of complete petrification, with bystanders whispering and tiptoeing by. I have heard him begging for punishment in blasphemous language. He had forgotten Nh5, and in his dismay he called down annihilation upon himself. Derisively, he rejected our words of solace, demanding insults and chastisements. Standing afar and horror-stricken, I have witnessed him swearing in orgiastic fury to rip off his genitals, because he had played Qf6 instead of Qb6J.H. Donner, The King

Everywhere you go in chess there seem to be financial problems. Editorial, British Chess Magazine, July 2000

Dear Gary, I have come up with this brilliant new opening that has never been seen before, where I start by giving up three pawns and marching my King up to e4. My first effort was a brilliant victory. (Some have argued that, had my opponent not had that fatal heart attack at the board he might have had the better chances, what with the extra queen and so on, but the opening is designed to shock, so I have chalked that one up as a resounding success.) Since then, however, I have had an unexpected run of 1297 consecutive losses with this opening. Can you tell me where I am going wrong? Yours etc. Woodpusher.

First comes your basics: Play and Study, then Study and Play followed by Play and Study, then Study and Play. Second, develop the mentality of always trying your best - don't give up ! Ken Smith.

It is my belief that chess is an amazingly accurate model for many situations in life. The strategies, the competition and the challenges of living. Ken Smith.

I am going to tell you a secret and it is simple: Just play, lose a lot, win a few and study a little THEN, as if by magic, chess will start coming to you. Ken Smith.

That is what is important, the exultation of victory, no matter what your playing strength. Ken Smith.

Your first name is "Tactics", your middle name is "Tactics", and your last name is "Tactics". Ken Smith.

When you reach close to 1800 is where the men will be separated from the boys. Ken Smith.

To be a winner in chess you must FIRST become a LOSER to stronger players. Ken Smith.

BE A THREAT EVERY TIME YOU SIT DOWN TO PLAY. Ken Smith.

Les femmes ne peuvent jouer correctement aux échecs parce qu'elle ne peuvent pas se taire plus de deux minutes. Anonyme.

On peut être homme d'esprit et grand joueur d'échecs... on peut être aussi un grand joueur d'échecs et un sot. Diderot.

J'ai connu beaucoup de joueurs d'échecs mais un seul génie : Capablanca. Emmanuel Lasker.

Any married man will tell you that life is like a game a chess - everything is centered around the queen. Ilya Katsnelson.

L'art est difficile... et les échecs aussi. Dali.

Si le désir cupide (et stupide) de gagner est une inépuisable source de souffrance, une combinaison brillante sur l'échiquier est une découverte : le coquelicot qui s'épanouit lorsque apparaît la Voie Lactée. Arrabal.

Votre équipe restera la plus forte encore longtemps mais le prochain champion du monde pourra être né n'importe où, y compris dans un endroit où on ne joue pas aux échecs. Fischer à un journaliste soviétique.

Comment concevoir la vie d'une intelligence tout entière réduite à cet étroit parcours, uniquement occupée à faire avancer et reculer trente-deux pièces sur des carreaux noirs et blancs, engageant dans ce va-et-vient toute la gloire de sa vie ! Comment s'imaginer un homme […] doué d'intelligence, qui puisse, sans devenir fou, et pendant dix, vingt, trente, quarante ans, tendre de toute la force de sa pensée vers ce but ridicule : acculer un roi de bois dans l'angle d'une planchette !  Stefan Zweig.

Les parties sont toutes différentes alors que les interviews sont toujours les mêmes. Garry Kasparov.

C'est une question de caractère, Beaucoup de gens perdent leur motivation très vite. D'autres, ils sont rares, peuvent la conserver très longtemps. J'aime les échecs, encore aujourd'hui je suis heureux d'analyser des parties. J'aime toujours gagner, je déteste encore perdre. Bien jouer est important pour mon intégrité intellectuelle et morale. Et puis les échecs vivent en ce moment une période historique grâce à Internet. Ils se développent dans les systèmes éducatifs à travers le monde. Ils sortent de leur ghetto, et c'est mon rôle de mener à bien cette révolution. Garry Kasparov.

Il n'y a pas eu de défaite parce que je ne crois pas que cet ordinateur ait jamais existé. IBM a triché en refusant d'imprimer les modes de recherche de la machine. C'est évident, pendant le match, des coups décisifs ont été joués par des êtres humains. Aujourd'hui, les meilleurs spécialistes en informatique ne peuvent toujours pas expliquer comment Deep Blue a pu jouer contre la logique des ordinateurs. IBM a gagné une guerre de communication, mais ils sont incapables de prouver que l'ordinateur a gagné tout seul. Garry Kasparov.

Les écrivains ont utilisé les échecs pour analyser les côtés extrêmes de la nature humaine. Dans ce cadre, les échecs offrent un champ d'expérimentation idéal. Mais on pourrait faire la même chose avec la peinture. Et là, en vous référant à Van Gogh, vous ne tirerez pas de conclusion définitive sur les peintres. Garry Kasparov.

J'aime trop la vie et je suis trop intelligent pour me laisser enfermer dans le jeu d'échecs. Garry Kasparov.

Vous n'êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup, un coup doit être actif, entreprenant, correct et beau. David Bronstein.

La femme n'apporte que perturbation au joueur d'échecs. Un pédagogue alsacien (qui veut rester anonyme).

Comment voulez-vous qu'une fille normale ait envie de sortir avec un type qui réfléchit pendant plus de deux heures avant d'ébaucher le plus petit geste du bout des doigts ? L'animateur de télévision américain Dick Cavett comprenant pourquoi le Champion de Monde d'échecs Bobby Fischer n'arrivait pas à se marier.

Aux échecs on pourrait croire qu'il y a peu de forts joueurs et beaucoup de mauvais. Cependant il y a autant de joueurs qui gagnent que de joueurs qui perdent. Du "Chat" de Philippe Gueluck.

Karpov est une pièce de musée. Kasparov (Conférence de presse à Besançon).

R x Da4 pat. Anonyme (sans commentaire).

Znosko-Borovski a dit : "- On pourrait écrire un livre sur les mauvais coups de Monsieur Capablanca, il n'en a pas fait beaucoup."  Ce à quoi Capablanca aurait répondu : "- On pourrait écrire un livre sur les bons coups de Monsieur Znosko-Borovski, ..." .

Pour endormir l'adversaire : il faut un coup sain et un beau mat là. Anonyme.

On ne joue pas aux échecs avec un bon coeur. Chamfort.

Aux échecs, les retours au sommet sont rares : les dommages psychologiques consécutifs à une défaite sont trop sévères. Daily Telegraph.

Perdre une  partie d'Echecs contre un ordinateur, c'est comme avoir des trous dans ses chaussettes : ce n'est pas gênant tant qu'on est le seul à le savoir. Anonyme.

Les pièces de l'échiquier étaient impitoables. Elles le retenaient, elles l'absorbaient. Il y avait de l'horreur en cela, mais aussi une harmonie unique. Car, qu'y a-t-il dans le monde, à part les échecs ? V. Nabokov.

Kasparov est certainement le seul homme d'affaires à avoir bâti sa fortune sur une succession ininterrompue d'échecs. Park Mail.

Ne dites pas : "J'ai fait un sacrifice de fou", mais dites : "J'ai fait un sacrifice peu cavalier". William THOMAS.

 

Elo means nothing. In het ene toernooi speel je de pannen van het dak en heb je een torenhoge Elo, in een ander toernooi lukt er niks en ben je geen fluit waard. En Elo-punten vormen slechts een gemiddelde. Ze zijn slechts een indicator van je stabiliteit. En betekenen dus niks. Elopunten creëren problemen voor schaakspelers. Schaakspelers hebben daardoor niet langer het recht om nog iets te proberen, om te experimenteren. Ze worden gedomineerd door de Elopunten en het systeem. Dat is zeer eigenaardig. Op toernooien staat de vraag niet meer centraal wie het toernooi wint. Wel wie Elopunten wint.  Karpov.

L’arbitre est aux échecs ce que le clown est au cirque. Il n’est pas capable de grand-chose,  mais sans lui l’ambiance ne serait pas la même. Patrick Legrand.

Professor Binet (of Stanford-Binet IQ test fame) made a study of the connection between mathematics and chess. After questioning a large number of leading players, he discovered that 90% were very good mental calculators. On the other hand, he discovered that although mathematicians are often interested in chess, few become top-class players.... Professor Binet commented that both chess and mathematics have a common direction and the same taste for combinations, abstraction, and precision. One characteristic that was missing from mathematics was the combat, in which two individuals contend for mastery, with all the qualities required of generals in the field of battle.  Professor Binet.

Chess is the gymnasium of the mind

The hardest chess position to win is stalemate

The essence of chess is thinking about what chess is

Life is a kind of chess, with struggle, competition, good and ill events

Rook endgames a pawn up are drawn. Rook endgames a pawn down are lost

Draws make me angry

Pawns are born free, yet are everywhere in chains...

Bad moves come in waves

Never make a good move too soon

 

 

Un bon joueur a toujours de la chance. Capablanca.

 

Je ne suis pas le dernier à jouer lâchement des coups douteux pendant le zeïtnot de l'adversaire pour l'achever: en effet les coups qui font le plus peur sont ceux que l'on ne comprend pas. Je me fais souvent peur quand je joue. Professeur anonyme.

 

The game is far more important than the final result. Shirov.

 

Comment se figurer […] un homme, un homme doué d’intelligence, qui puisse, sans devenir fou, et pendant dix, vingt, trente, quarante ans, tendre de toute la force de sa pensée vers ce but ridicule : acculer un morceau de bois dans l’angle d’une planchette ?  Stefan Zweig.

 

Le joueur d'Echecs qui veut atteindre le top est obligé de développer son propre crédo créatif. Alexeï Stepanovicth Souétine.

 

Il est facile d'écrire des livres ! Ce qui est difficile, c'est de jouer ! Alexeï Stepanovicth Souétine.

 

Dieu déplace le joueur, et celui-ci la pièce. Quel Dieu derrière Dieu commence donc la trame ? Arturo Perez-Reverte (prix de littérature policière 1993). 

Affidatus. Locution latine, de ad, à, et de fidere, se fier, que l'on trouve dans les problèmes à conditions du Moyen-Âge. Elle indiquait que telle pièce ne pouvait être prise.

 

How do we know Neanderthal Man played blindfold chess? In excavations of their sites, no chessboards and pieces have been found.

 

Kasparov joue bien en ce moment, car il a beaucoup d'ennemis. Un jeune maître.

 

 

Je ne veux pas devenir champion du monde, car je ne veux pas perdre tous mes amis. Aronian.

 

Le profane ne songe pas à la somme de jouissance dont il se prive, qui méconnaît ce jeu aux ressources aussi variées que passionnantes. Jean-Marie Jeanton-Lamarche .

 

Amici sumus. Slogan de l'ICCF (International Chess Correspondence Federation)

 

Plusieurs personnes se sont demandées comment Tal faisait pour gagner... En fait, c'est très simple! Il met ses pièces au centre de l'échiquier et les sacrifie quelque part !  David Bronstein

Altogether, I didn't see any happy life there (Iran-Iraq). There was too much fighting. Who gets hurt? Ordinary people. It's like playing chess: The white king and black king don't care how many of their soldiers get killed. In the same way, innocent people are now being killed in Afghanistan in the struggle between the United States and the Taliban.  Malibe Hassanpour, Santa Barbara News Press.

Les Echecs, c'est du catch pour intellos. Meleac.

 

Ne vous demandez pas ce que votre cercle peut faire pour vous, mais demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre cercle. Paraphrase sur un thème de discours de John Fitzerald Kennedy.

 

Vous n’êtes pas toujours obligé de jouer le meilleur coup. Un coup doit etre actif, entreprenant, correct et beau ! David Bronstein.

 

Les échecs c`est le défis de l`alpiniste, toujours plus haut, prêt à tout pour monter à l`assaut du roi ennemi. Les échecs, c`est de la musique en mouvement, un ballet majestueux pour les yeux. C`est de la poésie composée par les fantômes du passé qui au même titre que Rimbaud ou Verlaine méritent notre admiration. Les échecs, c`est de la peinture ou le moindre mouvement modifie le tableau pour en faire un Picasso ou un Van Gogh . Les échecs, c`est tout et rien, c`est la vie et la mort. Jjulie33 sur le forum de France-Echecs.

 

On peut faire des statistiques sur la grande masse des joueurs moyens de clubs, mais on n’ira pas plus loin, car les grands génies des échecs, ceux qui ont une vraie compréhension du jeu, n'ont tout simplement pas fait d'études ! Vous voyez Kasparov ou Fischer à l'université ou en classe préparatoire ? Bon, je sais, on va me dire que Kasparov est plutôt un littéraire (c'est vrai), Fischer aussi, Alekhine aussi. De l'autre coté, Botvinnik, on descend déjà, un vrai ingénieur, certes, mais je crois que ce débat scientifique/littéraire n'est d'aucun secours aux échecs. Pour tous ces grands génies, on peut dire comme on disait déjà de Capablanca: « leur langue maternelle est le jeu d'échecs ».  Lu sur le forum de France-Echecs.

 

 

Deux Fous gagnent, mais jamais trois. Réponse d’Alekhine qui avait évalué la position d'un inconnu comme gagnante grâce au deux Fous, quand le type vint se plaindre d'avoir perdu.

 

Lorsque le joueur le plus fort a le fou, alors c'est le fou qui est le meilleur; lorsqu'il a le cavalier, alors c'est le cavalier qui est supérieur. Capablanca ?

 

Les échecs sont trop de science pour être un jeu et trop de jeu pour être une science. Miguel de Unamuno.

 

Les échecs, c'est violent ! MrGlad (joueur sur echecs.com).

 

Mon pion favori sur ma case favorite !  Bronstein en parlant d'un coup de pion en h5 quand il avait les noirs.

 

On dit que mes parties devraient être plus "intéressantes". Je pourrais être plus "intéressant" ... et perdre ainsi. Tigran Petrossian.

 

Les échecs se sont historiquement épanouis parmi les peuples au sommet de leur culture et de leur influence.  Anthony Saidy

 

Nous vivons dans un monde échiquéen : chaque jour qui passe est un défi à relever. Philosophe Sasha.

 

Je n'ai jamais très bien compris ni les Benoni modernes, ni les femmes, mais elles me le rendent bien ! Manuel Ménétrier.

 

Seul un grand joueur sait à quel point il joue faiblement.  Xavier Tartacover.

 

-- 240 –

 

Le génie consiste à savoir transgresser les règles au moment opportun. Rudolph Teichmann.

 

Quand on devient fort, l'important n'est plus de trouver les règles des positions, mais les exceptions. ?

 

Je n'ai jamais gagné contre un adversaire en bonne santé.  Xavier Tartacover ?

Chess, generally speaking, is a game of silence and concentration. Whereas women, generally speaking, are generally speaking. Les échecs, si l'on parle généralement, sont un jeu où règnent silence et concentration. Alors que les femmes, si l'on parle généralement, parlent généralement. Les échecs, pour parler en général, sont le jeu du silence et de la concentration. Alors que les femmes, pour parler en général, parlent en général. On parle généralement des échecs comme un jeu de silence et de concentration, alors qu'on dit en général des femmes qu'elles parlent en l'air. Ian Rogers.

Il vaut mieux sacrifier les pièces de l’adversaire. Xavier Tartacover.

 

10.o-o-o ? (My only excuse for castling into the g7 bishop's diagonal is
that on the morning of the game I have visited Sigmund Freud's house in

Vienna).  Petursson commentant sa partie Petursson-Wgikiewicz Vienna 1990

 

He tried to convince himself he could prevent any mistake and never lose. The horror ! Garry Kasparov about Bobby Fischer.                                                                               

Je considère la neutralité comme une maladie grave. Viktor Kortchnoï.

 

Le fort joueur d'échecs est un homme doté d'un cerveau aux capacités extraordinaires qu'il gâche inutilement devant un échiquier au lieu de s'en servir à des fins hautement plus importantes. Albert Einstein parlant d’Emmanuel Lacker.

 

 

Les ouvertures vous apprennent les ouvertures, les finales vous apprennent les échecs. ?

 

Je n'ai pas de fiancée parce que le jeu d'échecs ne me laisse pas assez de temps pour quelque chose d'aussi sérieux. Ponomariov.

Chess is 99% tactics. Richard Teichmann (1868-1925), a German Grandmaster who for many years lived in England, and one of the strongest attacking players of all time.

 

Les Echecs sont une boxe mentale Timman.

Les Echecs sont affaire de jugement sensible. Savoir quand frapper et quand esquiver. Fischer.

Les Echecs sont et restent toujours un combat, un combat intégral comme la boxe, la lutte ou un autre sport, et où il doit y avoir un vainqueur et un vaincu. Emil Dimer.

Il existe deux sortes de joueurs d’échecs : les drolles et les co plus drolles. André Bréda.

Sur notre planète, comme sur un jeu d'échecs, les cases blanches de la prospérité jouxtent les cases noires du malheur. Mikhaïl Gorbatchev.

 

Mais n'est-ce pas déjà l'insulter injurieusement que d'appeler les échecs un jeu ? Stéfan Zweig.

 

 

On compare généralement la politique à un échiquier. On a tort : c'est un jeu de dames. Aurélien Scholl.

 

Vouloir jouer aux échecs contre soi-même est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre. Stefan Zweig.

 

Mais n’est-ce pas déjà l’insulter injurieusement que d’appeler les éhecs. Stefan Zweig.

 

Les échecs ne sont pas le champ de l’intelligence, du talent, de l’imagination, mais tout bêtement celui de la pure logique mathématique. Fransçoise Giroud.

 

Si tu ne peux pas battre ton ordinateur aux échecs, essaie avec le kickboxing !  Anonyme.

 

Tous ces prétendus hommes politiques sont les pions, les cavaliers, les tours ou les fous d’une partie d’échecs qui se jouera tant qu’un hasard ne renversera pas le damier. Honoré de Balzac.

 

Les idées audacieuses sont comme les pions qui avancent aux échecs; ils peuvent être pris, mais ils peuvent aussi démarrer une partie gagnante. Goethe.

 

La vérité est comme le meilleur coup aux échecs : elle existe, mais il faut la chercher. Arturo Perez-Reverte .

 

Les échecs sont plus proches de l’art de l’assassinat que de l’art de la guerre. Arturo Perez-Reverte.

 

On gouverne les hommes avec la tête ; on ne joue pas aux échecs avec un bon cœur. Chamfort.

 

 

Ce sentiment qu'on n'était peut-être pas très loin de se comprendre, finalement. Deux joueurs qui viennent d'en finir.

A chaque perte on perd un peu de soi. Joël Lautier.

 

Cavalier au bord, cavalier mort. ?

 

Est-ce que vous faites l'amour par correspondance ? David Bronstein à qui Gérald Grand, président du club d'échecs de Sion en Suisse, demandait quelle était la différence entre les échecs avec confrontation directe et les échecs par correspondance.
 
Le talent, c’est 99% de travail et 1% d’inné. Gata Kamsky.
 
 
 
La vérité est comme le meilleur coup aux échecs : elle existe, mais il faut la chercher. Arturo Perez-Reverte.
 
     Quand j'arrive, je lui dis bonjour; quand je pars, 
  je lui dis échec et mat. Fisher, à qui un journaliste demandait de 
  quoi il parlait avec Spassky (du temps du match mythique).

Le temps de noter son nom sur la feuille de partie, j'étais déjà en zeitnot !  D'un modeste amateur apparié lors de la première ronde d'un open contre le grand maître Azmaïparashvili.

Ca dépend de la position. Réplique de Spassky lorsqu'on lui demanda, alors qu'il venait de se marier, s'il préférait une dame de plus aux échecs ou dans la vie."

 

Si vous voulez détruire un homme, apprenez-lui à jouer aux échecs. Oscar Wilde.

Les Echecs sont la gymnastique de l'esprit. Lénine.

Dans le domaine de la peinture, de la gravure et de la sculpture, dès la première décennie de notre siècle, les artistes abandonnent la représentation de la partie d'échecs pour se concentrer sur les pièces, sur les échiquiers et sur toutes les variations auxquelles les unes et les autres peuvent donner lieu. On passe en quelque sorte d'un thème social à un thème musical (au sens de la "musica" médiévale, c'est-à-dire d'une notion qui inclue le rythme, l'harmonie, la construction et la déconstruction, etc). Graphiquement et picturalement, l'échiquier apparaît comme une structure ouverte, dynamique, d'une richesse infinie, autorisant toutes les combinatoires et débouchant sur des mouvements et des rythmes de nature exponentielle. Michel Pastoureau.
 
Les Echecs représentent une sphère d'idées créatrices basée sur la volonté des deux protagonistes.   V.Smyslov.
 
       

Pour moi, les échecs ne sont pas un jeu mais un art. Alexandre Alekihne.

 

D. Bronstein dans les années 50 en parlant des joueurs du futur: "...leur travail, qui conduira les spectateurs jusqu'à l'extase, sera apprécié pour lui-même et non les résultats. Le public les verra comme des solistes avec un orchestre de pièces et non comme des vainqueurs ou des vaincus. " Pour lui, catégoriquement c'est un art. (cité par M. Euwe, Avant-propos de "L'art du combat aux échecs" de D.Bronstein).

 

Botvinnik disait en comparant les échecs à la musique: " Il existe une science dont le but est l'étude de l'acoustique et des sons. Mais il y a aussi un art qui se sert de l'océan des sons : c'est la musique. De toute évidence, il en est de même pour la pensée. La logique est l'étude des lois de la réflexion et les échecs reflètent, en tant qu'art, le côté logique de la réflexion, sous la forme d'images artistiques... " Extrait de " Fischer - Spassky, Reykjavik 1972 " par Alexander & F. Wyndham (Ed. Solar), p 37.

 
 
 

"Les échecs, comme l'amour et la musique, ont le pouvoir de rendre les hommes heureux."
Siegbert Tarrasch

"Le jeu d'échecs est un jeu extrêmement complexe, qui suit des règles simples."
Olivier Evan, CPU & Chess Association

"La menace vaut mieux que l'exécution."
Aaron Nimzovitch

"Les échecs, c'est l'art d'analyser."
Mikhail Botwinnik

"Celui qui prend des risques peut perdre, celui qui n'en prend pas perd toujours"
Xavier Tartacover

"Un bon joueur a toujours de la chance."
Capablanca

"Vouloir jouer aux échecs contre soi-même est aussi paradoxal que vouloir marcher sur son ombre."
Stefan Zweig ( écrivain d'un très bon livre : "Le joueur d'échecs" qui se passe pendant l'occupation nazie)

"Assurément je connaissais par expérience le mystérieux attrait de ce "jeu royal", le seul entre tous les jeux inventés par les hommes qui échappe souverainement à la tyrannie du hasard, le seul où l'on ne doive sa victoire qu'à son intelligence ou plutôt à une certaine forme d'intelligence. Mais n'est-ce pas déjà le limiter injurieusement que d'appeler les échecs un jeu ? N'est-ce pas une science, un art [...]"
Stefan Zweig - Le joueur d'échecs

"Jouer aux échecs n'est pas un signe d'intelligence, simplement un jeu de mémoire"
Daniel Hucbourg

" Le succès, c'est être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme."
Winston Churchill

"La nuit, tous les rois sont gris."
Anonyme

Les échecs... une merveilleuse maîtresse."
Bent Larsen.

"Le jeu d'échecs est un jeu de stratégie, reproduisant les guerres endémiques du monde celte ancien."
Gwezboell, Jeu d'échecs celtiques

"Sur notre planète, comme sur un jeu d'échecs, les cases blanches de la prospérité jouxtent les cases noires du malheur."
Mikhaïl Gorbatchev

" Le joueur d'échecs, comme le peintre ou le photographe, est brillant... ou mat"
Vladimir Nabokov

"La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec"
François Mitterrand

Les échecs mettent en conflit non pas deux intelligences, mais deux volontés.
Emanuel Lasker



"Ainsi il semblerait que la seule forme de guerre qui ne puisse recevoir d’équivalence théorique échiquéenne est la guerre nucléaire totale."
Georges Ostermann, la théorie de Dextrait et Engel

"L'ancienne guerre était une partie d'échecs où, certes, chacun visait à manger le plus de pièces possible à son adversaire, mais surtout à l'amener à l'échec et mat. En revanche, la guerre contemporaine est une partie d'échecs où les deux joueurs mangent et bougent les pièces d'une même couleur (le jeu n'est ni blanc ni noir, il est monochrome). Elle est un jeu autophage."
Fluctuat

"L'action d'une oeuvre littéraire se déroule sur un champ de bataille. Les masques et les types du drame moderne correspondent aux pièces du jeu d'échecs. L'intrigue correspond aux coups et aux gambits, c'est à dire aux techniques du jeu telles qu'utilisées et interprétées par les joueurs. Les tactiques et les péripéties [mouvements] correspondent aux coups exécutés par l'adversaire."
Viktor Shklovsky

"Mais de toutes les comparaisons qu’on pourrait imaginer, la plus démonstrative est celle qu’on établirait entre le jeu de la langue et une partie d’échecs. De part et d’autre, on est en présence d’un système de valeurs et on assiste à leurs modifications. Une partie d’échecs est comme une réalisation artificielle de ce que la langue nous présente sous une forme naturelle."
Jean Charconnet-Méliès

"Gens una sumus. Nous formons une seule famille"
FIDE

"Il y a deux types de sacrifice : ceux qui sont corrects et les miens."
Mikhail Tal.  

"Il y a plus d'aventures sur un échiquier que sur toutes les mers du monde"
Pierre Mac Orlan

"Les pions sont l'âme des échecs"
Philidor

"Il n'y a pas de sport plus violent que les échecs"
G. Kasparov

"La victoire est brillante et l'échec est mat"
Coluche